Liseuse : Pourquoi vous devriez privilégier les livres physiques

Dans cette ère du dématérialisé, il peut être tentant d’opter pour une liseuse numérique capable de stocker des milliers de livres et facilement transportable n’importe où.

Toutefois, je fais parti de ces personnes encore profondément attachées aux vieux livres papier d’antan. Dans cet article, je vais tenter, avec le moins de mauvaise foi possible, de vous convaincre à rester fidèle à ces bons vieux bouquins.

Le plaisir des sens

S’il y a bien une chose que les liseuses ne sont pas encore capable de simuler, ce sont toutes les petites subtilités sensorielles que dégage la lecture d’un vrai livre. Que ce soit l’odeur du vieux papier, la sensation des pages qui glissent entre les doigts ou encore le poids variable des livres dans vos mains.

La lecture est un plaisir global qui transcende la simple acquisition d’informations écrites. Peut on imaginer la même expérience de la lecture d’une vieille édition du Vieil homme et la Mer qu’avec son équivalent sur liseuse ?

Le trop est l’ennemi du bien

Le souci avec la quantité, c’est qu’elle est souvent l’opposée de la qualité. L’avantage du stockage de nombreux livres peut en effet vite se retourner contre vous, car lorsque l’on se retrouve face à une centaine de livres (et d’autant plus non physique), il s’avère difficile d’en choisir un et de le terminer ; à l’inverse, imaginez vous ne posséder qu’un seul ouvrage, il est fort probable que vous le lirez entièrement, peu importe son volume.

Le plaisir de la bibliothèque

Les livres, en plus de leur contenu, sont intéressants par l’objet qu’ils représentent. Rien n’embellit plus une maison ou un appartement qu’une belle bibliothèque remplie de livres.

Même si j’encourage aussi d’emprunter dans des bibliothèques publiques ou à des amis ; se construire une collection de livres est un grand plaisir. Je ne conçois pas une maison sans bibliothèque.

A noter que le terme bibliothèque correspond à une collection de livres et non pas à un meuble. Une bibliothèque remplie de vinyles n’est pas une bibliothèque.

L’indépendance technologique

Liseuse, le livre technologique

Je serais hypocrite en critiquant la technologie, étant informaticien et un grand joueur de jeux vidéo. Mais maîtriser son rapport à la technologie est très important dans la vie de tous les jours et la lecture est une excellente occasion de s’émanciper de cette dernière. La lecture de livres physiques permet de créer une bulle hors du temps. Une liseuse est pratique mais ne permet pas ce détachement.

Pour conclure, même s’il n’y a aucun mal à lire ses romans sur une liseuse, il est important de s’interroger sur son rapport aux livres et à leur symbolique. La lecture de livres physique propose une forme de plaisir subtile difficilement dissimulable par un appareil. La vérité est probablement entres les deux ; garder sa liseuse pour sa praticité et sa capacité de contenu mais continuer à faire vivre les vrais livres et les laisser révéler leurs secrets.

N'hésitez pas à partager sur vos réseaux sociaux ::
fb-share-icon1
20