Les îles dans la littérature

L’île, quelle soit déserte ou non, est le lieu principal de nombreux romans. Propice aux mystères et à l’exploration, à l’instar de l’excellente série Lost, l’île est le lieu parfait pour de passionnantes aventures, devenant souvent elle-même un personnage à part entière de l’œuvre. Je vous propose un petit tour d’horizon de romans utilisant ce cadre pour leur intrigue.

Un lieu clos

L’île, un huis-clos naturel

Essayons de comprendre pourquoi le cadre insulaire est un lieu d’action intéressant dans une intrigue. Selon moi, elle vient de l’union de ces deux aspects principaux.

Le premier est le principe du huis clos ; bien qu’à ciel ouvert, une île représente un lieu fermé dont il est souvent impossible de s’échapper par ses propres moyens (la clé de la porte étant un bateau ou un avion). Les personnages sont piégés de leur environnement et sont donc soumis à ses règles, souvent endémiques.

Le meilleur exemple qui vient en tête est les Dix Petits Nègres d’Agatha Christie, prenant pour cadre une île isolée. L’auteur étends ainsi le principe du huis-clos policier, souvent cantonné à une pièce ou à une maison, à une île entière où sont piégés les suspects des différents meurtres.

Le second est le contexte naturel et sauvage de l’environnement propice à l’aventure et l’exploration. L’île est donc la rencontre de deux concepts qui semblent contraires ; un lieu assez fermé pour avoir ses propres règles et dont il est difficile de s’échapper mais assez ouvert pour inviter à l’aventure, aux mystères et à la découverte.

Les îles désertes

Les îles désertes représentent des lieux sauvages dénuées de présence humaine (du moins civilisée) ; les personnages y débarquant se retrouve à devoir faire face seul ou à plusieurs à lieu plus ou moins hostile ou les lois humaines ne s’appliquent plus.

ile-deserte
L’île, un lieu de survie et d’aventures

Si ils y sont piégés malgré eux, après un naufrage par exemple , éloignés de la civilisation, de ses règles et ses conforts, les personnages devront apprendre à survivre entièrement par eux même ; si ils sont plusieurs, c’est toutes les problématiques de vie en société qui seront réinterrogés (que faire d’une personne nuisible au groupe ? Comment gérer les ressources ?).

Lorsqu’on pense à une histoire d’île deserte, la première qui nous vient à l’esprit est celle de Robinson Crusoë ; précurseur dans la matière, l’influence du livre de Daniel Defoe à même donné le terme robinsonade pour désigner ce genre de romans d’aventures et de survie.

Un autre exemple célèbre de naufrage sur une île déserte : Sa Majesté des mouches. Nous passons ici d’un adulte solitaire à un groupe d’enfants. Ce roman raconte l’organisation politique et même religieuse de ces jeunes coupés du monde civilisé des adultes ; transformant cette aventure en fable sociale.

Parlons aussi de l’île de Monte-Cristo qui servira de repère au comte du même nom ou encore à l’Île au trésor où débarqueront John Silver et le jeune Jim Hawkins.

Les îles mystérieuses

ile-lincoln
L’île mystérieuse de Jules Verne

Une île, étant coupé du reste du monde, est le lieu parfait pour s’y voir se produire des phénomènes étranges. Que leur cause soit naturelle (comme des espèces endémiques) ou artificiel, tel que des expériences interdites ou des rites païens ; le vase clos insulaire rend crédible leur mystère et leur secret. Le lecteur sera comme un naufragé faisant face à des événements inédits ; même dans l’univers de l’œuvre, il en sera un acteur privilégié.

De nombreuses îles mystérieuses jalonnent l’histoire de la littérature ; la première à citer est celle du roman éponyme de Jules Verne. Il classique en ce qui concerne l’exploration d’une île inconnue.

Pensons aussi à l’île du docteur Moreau de H.G. Wells peuplé de créatures étranges ainsi qu’à l’île du Grand Secret servant de lieu de quarantaine pour les infectés d’une étrange maladie.

Les utopies

Lorsque des visionnaires souhaitent fonder une société idéale, quel meilleur choix qu’une île isolée du reste du monde ? A l’abri des troubles du monde, un idéal peut ainsi prospéré sans influence négatif ; toutefois, si cela dérive en dystopie, l’île peut se transformer en prison.

Aldous Huxley avait déjà imaginé un tel exemple en 1962 avec son roman sobrement intitulé Île. Sur l’île fictive de Pala a prospéré depuis plus d’un siècle une société issue de l’initiative d’un médecin écossais et d’un Raja bouddhiste, mélangeant le meilleur de l’occident avec le meilleur de l’orient.

Mais rendons honneur au livre précurseur de cette idée : L’Utopie de Thomas More, ouvrage du 16ème siècle se déroulant sur l’île d’Utopie qui, vous le devinerez, popularisera le terme. Toutefois, il ne s’agit pas d’une fiction mais plutôt d’un essai présentant un modèle de société idéale.

Conclusion

Déjà depuis l’Odyssée d’Homère, les îles ont toujours eus une place importante dans l’imaginaire collectif. Lieu d’isolement, d’explorations et de mystères ; une île est un univers en vase clos où tout est possible.

La reflexion qui devint cet article m’est venu il y a déjà quelques années, lorsqu’au fil de plusieurs lectures, je me rendais compte que l’intrigue de celles-ci se situait souvent sur une île. Sa majesté des mouches, L’île du Docteur Moreau, L’île au trésor ; tous des romans prenant ce cadre passionant comme lieu d’actions, d’intrigues et de réflexions.

Il est probable qu’un jour, moi même, j’écrive une histoire se situant dans un tel endroit ; en espérant qu’elle sera aussi passionnante que toutes celles que j’ai pu lire.

Acheter Sa Majesté des Mouches sur Amazon

Acheter L’Île du docteur Moreau sur Amazon

Acheter L’île au trésor sur Amazon

N'hésitez pas à partager sur vos réseaux sociaux ::
fb-share-icon1
20