Le roman d’horreur

Parmi les nombreux genres de littérature, il y en a un bien particulier : le roman d’horreur. Style relativement récent et composé de plusieurs sous genres, plusieurs grands auteurs célèbres y sont rattachés. Je vous propose ici une petite rétrospective de l’un des genres faisant le plus travailler l’imagination et qui à lui seul montre le potentiel d’évocation que peuvent avoir les mots. En route sur le sombre chemin de l’histoire du roman d’horreur.

Le roman gothique

L’un des premiers grands représentants du genre de l’horreur est le roman gothique apparu en Angleterre avec Le château d’Otrante d’Horace Walpole. L’une des principales caractéristiques de ce genre est le cadre où se déroule les histoires ; ce sont souvent de vieux châteaux, des cryptes, des cimetières ou d’autres lieux étranges de ce style. Les thèmes abordés y sont sombres et inquiétants comme la mort, le suicide, la torture ; on y parle de créatures comme les vampires ou des démons.

Deux des grands romans de cette ère sont Frankenstein de Mary Shelley et Dracula de Bram Stoker, des oeuvres fondatrices de l’imaginaire horrifique.

L’horreur fantastique

Très vite le roman gothique passera de mode et laissera sa place au fantastique. Le fantastique désigne une œuvre où dans un monde normal (proche du notre) va se glisser un élément surnaturel et perturbateur.

L’un des précurseurs du genre n’est d’autre que le célèbre Edgard Allan Poe dont les poèmes et les nouvelles vont définir les codes du roman policier et du fantastique. Son poème Le Corbeau aura un grand succès et l’univers de l’auteur va inspireur bon nombre de ses successeurs.

Dans cette tendance fantastique va apparaître un style néogothique où l’horreur sera plus prégnante ; on peut citer L’étrange cas du docteur Jekyll et de M. Hyde de Robert Louis Stevenson ou encore le Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde.

En France, le roman d’épouvante va se faire connaître grâce à Maurice Level. Toutefois, un écrivain va sublimer le genre de l’horreur fantastique : Howard Phillips Lovecraft.

Le cas H.P. Lovecraft

howard phillips lovecradt
Howard Phillips Lovecraft

Originaire de Providence en Rhode Island, Howard Phillips Lovecraft est l’un des auteurs ayant révolutionné la littérature horrifique ; à la fois en lui donnant une dimension cosmique (l’être humain étant une particule insignifiante dans l’univers) mais également psychologique. Les héros de ses nouvelles se retrouveront souvent face à des horreurs inconcevables ; ces épreuves les menant aux portes de la folie, l’humain étant incapable de supporter la vérité quant à sa nature et sa place dans le cosmos.

Lovecraft mettra en place toute une cosmogonie, un véritable univers et une ambiance unique qui donneront en eux même un sous-genre de l’horreur : le genre lovecraftien. La force de sa littérature est la suggestion préférant un simple adjectif évocateur à une longue description ; ainsi une créature sera décrit comme « innommable » et une peinture comme « impie ». Le ressentis psychologique prenant le pas sur la description factuelle. L’œuvre de Lovecraft aura un impact énorme sur la culture populaire, au delà de la littérature.

La littérature et le cinéma

Dès les débuts du cinéma, de grandes œuvres parmi les romans d’horreur vont avoir une influence sur l’émergence de ce nouvel art. Le meilleur exemple est Nosferatu le vampire de Friederich Wilhelm Murnau largement adapté de Dracula (la trop forte ressemblance sera la cause d’une action en justice de la part des héritiers de Bram Stocker).

Vers les années 50, une synergie entre le cinéma et la littérature horrifique va se créer. De nombreux auteurs, tel que Richard Matheson, vont écrire des romans qui très vite seront adaptés pour le grand écran. Lors des années 70, ce sont des ouvrages comme L’Exorciste ou Rosemary’s Baby qui passeront du livre au film, relançant l’intérêt pour la littérature d’épouvante. Toutefois, une personne en particulier sera à l’origine du succès du genre auprès du grand public : Stephen King.

Le cas Stephen King

Stephen King

Influencé par Edgar Allan Poe, H.P. Lovecraft et Richard Matheson, Stephen King va se faire connaître grâce à son premier roman : Carrie. Suite à son succès, il va enchaîner les succès, des fois sous le pseudonyme Richard Bachman ; il écrira plus de soixante romans et sera vite surnommé le maître de l’horreur, encore aujourd’hui, Stephen King sort régulièrement de nouveaux livres.

De nombreux de ses romans ont été adaptés au cinéma : Misery, Shining, Simetierre ou encore Carry (plusieurs fois). Le style de narration de Stephen King, à la fois de qualité et agréable à lire, fait de ses livres une porte d’entrée à la littérature d’horreur mais également général pour bons nombres de ses lecteurs. L’une de ses caractéristiques est l’emploie du jargon familier et l’utilisation de cadres réalistes ; ce qui fait de ses œuvres également un tableau de l’Amérique populaire et particulièrement celle de la fin du 20ème siècle.

Conclusion

Actuellement, le genre semble au point mort, continuant de marcher grâce aux auteurs comme Stephen King ou au rééditions d’auteurs classiques comme Lovecraft. Peut être que l’horreur semble avoir été totalement accaparé par le monde du cinéma, des séries et du jeu vidéo ; les limites de la littérature étant trop exigeant pour un genre où le visuel peut être important et où la suggestion écrite demande beaucoup de talent. Malgré cela, la littérature horrifique dispose déjà d’un grand nombre d’œuvres passionnantes que je vous invite à découvrir.

N'hésitez pas à partager sur vos réseaux sociaux ::
fb-share-icon1
20